Interview Mestra Preguiça

maxresdefault

Depuis la création du blog je voulais faire cette série personnelle  d’interview que je pourrais intituler « Mes Inspirations dans la capoeira ». Quelles sont les capoeiristes (femmes) à qui je me suis identifiée et qui m’inspirent depuis le début dans mon parcours ?

Elles sont 3, trois femmes incroyables que le hasard des rencontres à mis sur mon chemin et qui m’ont toutes les 3 transmises, volontairement ou non, des choses essentielles.

Je tenais à  commencer cette série par Mestra Preguiça que je connais et suis  depuis plus de 10 ans. A elle seule elle représente pour moi l’essence de la capoeira : l’humilité, la force, le respect et la dévotion.  Les premières fois que je l’ai vu jouer, j’ai eu comme une révélation ! Quiconque s’est déjà rendu à « la source » sait de quoi je parle. C’était beau, technique, la force tranquille de ceux qui ont la maitrise de leur art. Toujours là pour  encourager, pour  conseiller, elle est généreuse, souriante, fonceuse. Elle a eu très tôt la responsabilité de la capoeira et de sa transmission. Lourd fardeaux pour qui ne sait pas gérer. Mais elle, avec une force, une douceur et une joie de vivre infinie a accepter cette mission, cette responsabilité, ce cadeau pour le plus grand plaisir de ses élèves et de ses admirateurs/trices.

Elle est l’un de mes modèles dans cet art, une source d’inspiration sans fin et je suis très fière aujourd’hui de vous l’a présenter pour celles qui ne l’a connaissent pas encore

Elle est timide et secrète de nature mais elle à quand même accepté de se livrer aux jeux des questions-réponses.

12509123_952414884848063_3957893104289419822_n

 

Peux-tu te présenter (nom de guerre, grade, groupe) ?

Je suis Mestra Preguiça, du groupe Filhos de Bimba Escola de Capoeira à Salvador/Brésil

Comment as-tu connu la capoeira ?

Près de chez moi il y avait l’académie de Mestre Bozo, où je me rendais pour le plaisir de regarder ses cours de capoeira. J’ai commencé à pratiquer avec lui pendant 2 ans puis j’ai ensuite été l’élève de Mestre Nenel*  chez Filhos de Bimba Escola de Capoeira,  et depuis je n’ai jamais quitté ce groupe.

*(ndlr: fils de Mestre Bimba)

Quels étaient tes objectifs quand tu as commencé la capoeira ?

Lorsque j’ai commencé, mon seul objectif était d’apprendre. En effet j’avais à peine 11 ans, j’étais une enfant qui découvrait le gout pour la capoeira.

 Quels moments t’ont le plus marqués sur ton chemin de capoeira ?

Ma « formatura » et ma « especialização »

(ndlr : especializaçao : cours spécifiques comprenant l’embuscade et la défense d’armes)

D’après toi, l’image de la femme dans la capoeira  évolué dans le temps ?

Oui ! Aujourd’hui les femmes jouent des instruments, chantent, donnent des cours et commandent des rodas.

 Si tu le pouvais revenir en arrière sur ton parcours, que ferais-tu différemment aujourd’hui ?

Je passerais davantage de temps à l’étude approfondie de la Capoeira.

Quelles sont les batailles que tu as du mener sur ton chemin de capoeiriste?

Quand j’ai commencé à donner des cours dans le cadre du projet capoerê* j’avais à peine 16 ans. Le plus difficile a été d’apprendre à m’imposer devant mes élèves qui avaient à peu près le même âge que moi. Aujourd’hui une de mes batailles est de rattraper le temps que je n’ai pas passé à l’étude approfondie de la capoeira. Une autre bataille étant de faire face à ma peur de parler en publique. Mais aujourd’hui grâce aux voyages et rencontres que je fais avec la capoeira,  cette peur tend à disparaitre. Dieu merci !

(* Capoeirê : projet social visant à occuper, à travers des cours de capoeira, les enfants et adolescents en situation de risque dans des quartiers défavorisés de Salvador afin que ceux-ci ne trainent pas dans les rues à la merci des trafiquants et bandits).

Tu es une source d’inspiration pour beaucoup de femmes. Quels conseils leur donnerais-tu pour qu’elles deviennent de bonnes capoeiristes?

Premièrement : Aimer la capoeira et s’accrocher. S’entrainer, apprendre à jouer des instruments, chanter, savoir s’exprimer, étudier la capoeira et son histoire en profondeur et la vivre chaque jour.

D’après toi, une femme doit jouer de la même manière ou différemment d’un homme ?

Elle doit jouer pareil. Les mouvements sont accessibles aussi bien aux hommes qu’aux femmes, les 2 ont la même  capacité à les exécuter.

Quelles sont pour toi les qualités d’une bonne capoeiriste ?

Le dévouement, l’étude de cet art, l’entrainement et du vécu dans la capoeira

Est-ce important pour toi de rester féminine dans la roda?

Oui ! C’est très important. Même si nous faisons les mêmes mouvements que les hommes, notre touche féminine fait la différence !

Quelle est ta philosophie de vie ?

Ma philosophie de vie c’est la capoeira. Je vis de la capoeira, tout ce que je possède je l’ai conquis à travers elle.

Mestra de capoeira et mère , comment arrives-tu à t’organiser ?

J’organise mes journées en gardant beaucoup de flexibilité dans mes horaires. Quand mes enfants (ndlr : 2 garçons) sont à l’école, je donne des cours de capoeira et lorsqu’ils sont avec moi ils m’accompagnent et participent  à mes cours.

Où te vois-tu dans 20 ans ?

Dans 20 ans je m’imagine avoir une vie stable et faire encore beaucoup de capoeira!

Quel message laisserais-tu aux capoeiristas ?

Si la capoeira est une chose à laquelle elles veulent se dévouer et en faire une profession, qu’elles s’engagent à fond et qu’elles s’accrochent fortement à cela. Qu’elles étudient la capoeira et multiplient leurs expériences et leur vécu dans cet art. Car quand on veut, on peut !

Quel est ton plus grand rêve pour la capoeira ?

Que le monde entier sache ce qu’est la Vraie Capoeira Regional

164086_10150120332900948_5540066_n

Mestra Preguiça e Iguana- Forte da Capoeira SSA/BR 2011

Très bonne fin de semaine à toutes les guerrières!!!!!! ♥♥♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s