Le caillera-poeiriste, une espèce en voie d’extinction?

lipstickcapoeira

Lipstick reprend la plume pour ce petit article qui s’impose en ce moment. Depuis quelques semaines des vidéos d’évènements de capoeira  circulent (fin d’année oblige) et bien que certaines sont très plaisantes à regarder, certaines donnent la gerbe.

Il y a 15 jours la vidéo dans laquelle on voyait un « capoeiriste »,  se disant « «  mestre » » de capoeira , invité à un évènement 100 % féminin (comme il en pousse de partout en ce moment) se comporter comme un chien en chaleur en embrassant les fesses de la capoeiriste avec laquelle il était en train de jouer et cela après l’avoir soulever sur les épaules tel un homme de Cro-Magnon rentrant dans sa grotte avec son gibier. Cette vidéo a heureusement provoqué un tollé sur internet et ce débile profond s’est fait lyncher (virtuellement). Mais pas sûr que ca lui fasse changer sa mentalité préhistorique. Lorsqu’on s’attardait sur les centaines de commentaires de cette vidéo, on pouvait lire que certains mecs trouvaient ça drôle et ne voyaient dans ce comportement rien de dérangeant.  Ou alors pire, ils s’offusquaient en disant genre : « oh c’est pas cool de faire ça, elle a un mec ». ALLOOOOOO ? Parce que si elle avait été célibataire ça n’aurait pas été gênant qu’un gros porc vienne lui embrasser le cul au beau milieu d’une roda ? Alors je me pose cette question : Le caillera-poeiriste est-il vraiment en voie d’extinction ou plutôt en voie de reproduction ?

Plus tard dans une autre vidéo, qui  a été virale elle aussi, on voit un pauvre type encore proclamé « « mestre » » frapper au visage son partenaire de jeu dans la roda. Des coups digne d’une caillera,  pas un « galopante », pas un « telefone », non, non rien de capoeiristique. Juste des coups…

C’est quoi le problème de ces gens ? A quel moment la capoeira est devenu un dépotoir de mecs qui compensent leur manque de savoir, de connaissance sur les fondements et les traditions de cet art par leurs muscles picouzés ? Ce n’est pas bientôt fini ce jeu du « qui a la plus grosse » ?

Alors on va me rétorquer : Oui mais la capoeira c’est (comme disait M.Pastinha) « tudo que a boca come ». Mais là je dirais, pour paraphraser Mestre Russo: non, la capoeira ce n’est pas «tudo que a boca come » parce que ce qu’elle ne peut pas digérer elle le recrache, elle le vomit.

Est-ce que ces actes se multiplient ou bien est-ce juste parce  qu’aujourd’hui n’importe qui peut filmer tout et n’importe quoi, qui fait qu’il y a un gros ramassis de déchets qui sont tellement choquants qu’ils font  le tour du net en 48h ? Est-ce que ces agissements sont des faits isolés et amplifiés du fait de l’exposition médiatique ou bien sont-ils courants ?

Dans ma petite expérience capoeiristique je dirais que ces actes de caillera/macho/violents ne sont pas des exceptions. J’ai participé à beaucoup d’évènements/roda  en France et à l’étranger et j’ai régulièrement vu ces types de comportements : des mecs entrer dans la roda juste pour régler leur comptes, terminer un jeu en jiu jitsu en dehors d’une roda, humilier un autre capoeiriste devant les élèves, tel le ptit caïd de la classe qui tabasse le gamin à lunette à la récré. J’ai aussi vu des filles se faire harceler implicitement ou explicitement en plein cours/évènements. Et tous ces tordus étaient soit profs soit mestres. Et on me disait « Oui mais la capoeira c’est comme ça, ils ont le sang chaud, ils aiment les femmes,  ça fait partie du truc ». Parfois ces personnes arrivaient à me convaincre que c’était normal, que les groupes de capoeira devaient être rivaux, que les profs/mestres devaient avoir leur harem et prouver qu’ils étaient meilleurs qu’un tel en agissant comme des racailles.

Bien sûr il ne faut pas généraliser mais je suis sure qu’en lisant ces lignes,  beaucoup d’entre vous vont se rappeler d’ expériences similaires. Mais l’omerta chez les capoeiristes est encore très lourde.

C’est malheureux mais c’est  grâce à ce genre de vidéo  qu’on peut aujourd’hui dénoncer des agissements d’un autre age.

Et les filles ne sont pas en reste sur le sujet (dans une bien moindre mesure). Il m’est arrivé d’assister à des  compétitions  de capoeira et tout ce que je peux dire c’est que dans la catégorie filles, quel que soit le niveau (élève/élève gradées/profs) il y avait des jeux tellement laids que c’en était pathétique. Des jeux où les filles se comportaient comme des caillera dès que l’une tentait un coup déséquilibrant ou essayait de « rentrer » sur l’autre. J’ai même vu des juges  suspendre un jeu tellement c’était devenu tendu et agressif.

Chacun a sa part de responsabilité dans l’histoire: soit de laisser faire , ne rien dire, continuer à taper dans les mains et à chanter comme si de rien n’était, soit refuser de cautionner ces pratiques et les dénoncer à chaque fois qu’elles surviennent.

La capoeira est belle, forte, agile et elle fera le tri tôt ou tard. Elle vomira ce qu’elle ne digère pas et elle gardera ce qui la renforce. Comme le disait encore un grand Mestre : La capoeira est pour tout le monde, mais tout le monde n’est pas fait pour la capoeira.

 

Voilà, c’était le coup de gueule de Lipstick qui en a marre de tomber sur des vidéos de merde, loin, très loin des fondamentaux de notre art merveilleux.

 

Bonne semaine les guerrières et très bel été !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s